Vous êtes ici

CHAUDIERE A UN EURO : L’UMGCCP DEDRAMATISE

Chaudière à un euro : l’UMGCCP dédramatise

Réagissant aux annonces faites par le ministre François de Rugy sur la chaudière à 1 euro, Pascal Housset, vice-président de l’UMGCP, syndicat né de la fusion de l’UNCP et l’UECF, refuse de dramatiser : «On préfère voir cela comme un électrochoc, une provocation pour nous faire bouger."

"Si on peut reprocher la méthode et le manque de communication à notre égard, on ne peut pas dire que l’on n’a pas été prévenu, estime Pascal Housset. Cela fait des années que l’Etat parle de massification des travaux de rénovation. De toute façon, les majors qui ont été mis en avant par les pouvoirs publics ne pourront pas réaliser tous les travaux de remplacement. Il faudra également compter avec nos entreprises, qui sont prêtes à relever le défi de la rénovation énergétique. C’est ce que nous sommes en train de faire valoir auprès des pouvoirs publics. Nous avons travaillé avec nos partenaires de la filière, énergéticiens, fabricants et distributeurs, pour proposer des offres similaires. Notre plan d’action est déjà en train de se déployer, notamment au travers de notre plateforme ProHeros. Nous souhaitons juste que les pouvoirs publics communiquent davantage sur les entreprises artisanales, qui sont tout à fait en capacité de répondre à la demande.»

L'UMGCCP, syndicat créé le 1er janvier suite à la fusion de l'UECF et de l'UNCP, tous deux affiliés à la FFB, revendique 14 500 entreprises adhérentes en plomberie-chauffage et couverture.

Source : lebatimentperformant.fr

Commentaires

Ajouter un commentaire

partenaires